Depuis l’adolescence, j’ai toujours eu des migraines. J’ai pris des tas de traitements différents…certains aux effets secondaires pires que les migraines. Je suis par exemple devenue asthmatique à cause d’un de ces traitements.
J’ai hélas transmis le gène migraineux à ma fille aînée. J’aime autant essayer de lui éviter mes propres déboires.
Et cet été, en discutant avec ma belle-sœur de mes recettes cosmétiques et produits d’entretien maison, elle m’a demandé si je n’avais pas une recette naturelle pour les migraines dont elle souffre également. Je n’avais encore jamais essayé de préparer un « remède » maison. J’ai fait quelques recherches et évalué les possibilités.

Cette fois c’est fait, c’est testé et approuvé par moi, ma fille et ma copine Véro.
Une migraine, c’est avant tout la survenue «d’une cascade d’événements vasculaires et biochimiques, qui vont aboutir à une augmentation du diamètre des artères qui entourent le cerveau et une certaine inflammation locale à l’origine des sensations douloureuses. »

Il faut donc apaiser les tensions, diminuer la douleur et l’inflammation pour un retour à la normale de la taille des artères et un apaisement complet.
L’huile de menthe poivrée est surtout reconnue pour son action antispasmodique. Elle stimule la digestion, soulage les nausées et vomissements, notamment chez les personnes souffrant du mal des transports.
La lavande fine de Provence est reconnue pour ces propriétés : Antispasmodique puissante, décontractante musculaire. Cicatrisante et régénératrice cutanée puissante. Apaisante, anti-inflammatoire, antalgique.

Ces huiles essentielles ont besoin d’une sorte de faisceau de pénétration. L’huile de coco par exemple a un très bon pouvoir de pénétration des tissus et est très bon conducteur des ingrédients avec lesquels elle est mélangée.

Enfin, pour le côté pratique, conservation et facilité d’utilisation, un dernier ingrédient va fixer le baume, le solidifier et le rendre transportable même l’été (Je garantis pas forcément à 40 degrés…). Cet ingrédient naturel c’est la cire d’abeille. Blanche ou jaune, ici peu de différence.

Passons au vif du sujet, la « recette ». Pour 4 mini baumes :
-15g de cire d’abeille,
-52g d’huile végétale de coco,
-12 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée,
-12 gouttes d’huile essentielle de lavande fine.

Portez une casserole d’eau à ébullition. Dans un récipient adapté, ajoutez la cire et l’huile de coco. Faites les doucement fondre au bain-marie jusqu’à dissolution complète.
Hors du feu, ajoutez les huiles essentielles et mélangez bien.
Versez dans des contenants bien propres, fermez et réservez au moins une heure au frais pour solidifier.

Pour l’utiliser, rien de plus simple. Passez vos doigts sur le baume de manière à prélever un peu de matière et massez doucement les tempes pour faire pénétrer.

Testé sur 3 personnes : efficacité rapide, utilisation agréable, peu de risques sauf contre-indication à l’utilisation des huiles essentielles.

Yaya adore les remèdes naturels !

AuteurYaya
Publié
Catégories Cosmétiques
Affiché 347

Commentaires

Aucun commentaire

Laisser un commentaire