La rhubarbe, ces délicieuses tiges acidulées au feuillage pourtant toxique, sont une bonne source de vitamine C et de fibres. Elle a un pouvoir laxatif/purgatif car elle contient des principes actifs qui stimulent le colon.
Riche en potassium et en phosphore, la rhubarbe contient aussi du calcium et du magnésium en quantités intéressantes.
On peut la manger crue, cuite, en tartes, en sirop, en confiture…

Je vous ai justement concocté une recette gourmande et savoureuse.

Pour une botte d’environ 1 kg de tiges de rhubarbe, prévoyez une à deux oranges, de préférence bio, non traitée et environ 800 g de sucre cristal.

Commencez par laver les tiges et épluchez-les.
Détaillez-les en petits cubes que vous placerez dans une bassine à confiture ou une grande casserole.
Lavez les oranges et pressez-les, versez le jus et la pulpe sur la rhubarbe.
Avec un économe, prélevez les zestes en entamant le moins possible la partie blanche de la peau. C’est là que se trouve l’amertume de l’agrume, autant l’éviter.
Détaillez ces morceaux d’écorces en fines lamelles et ajoutez-les à la rhubarbe.
Pesez le tout et ajoutez 80% de leur poids en sucre (multipliez par 0,8).
Mélangez bien et laissez macérer au moins une heure.

Faites cuire à feu moyen et stérilisez les pots et couvercles à l’eau bouillante après les avoir lavés pendant la cuisson.
Quand la confiture commence à s’épaissir, tentez le test de l’assiette en déposant quelques gouttes de confiture chaude sur une assiette bien froide. Attendez quelques instants avant de redresser l’assiette afin de voir si elle coule rapidement, lentement, ou pas du tout. Si elle coule rapidement, poursuivez la cuisson. Si elle coule lentement, on y est presque, surveillez bien et renouvelez le test après quelques minutes. Si elle ne coule pas éteignez de suite, la confiture est prête.

Avant de procéder au remplissage des pots, enfilez des gants de cuisine pour éviter de vous brûler. Je vous recommande l’utilisation d’un entonnoir à confiture également pour un remplissage plus précis et éviter ainsi les débordements.
Remplissez les pots jusqu’à 1 cm du bord, fermez-les immédiatement et retournez-les jusqu’à leur refroidissement.
Pensez à étiqueter et dater vos pots.

Cette confiture est délicieuse sur de la brioche, du bon pain, des crêpes ou dans un yaourt nature.
Bon appétit!

Hummmm miammm que ça a l’air bon!
AuteurYaya
Publié
Catégories Confitures
Affiché 460

Commentaires

Aucun commentaire

Laisser un commentaire