Autrefois,  dans la médecine traditionnelle occidentale, l’huile de pâquerette était utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires pour soigner l’eczéma ou encore les contusions et les entorses, souvent en association avec l’arnica.

Apaisante et réparatrice, l’huile de bellis favorise la circulation sanguine. Son effet tenseur et galbant en fait l’alliée de la poitrine et du buste.

La plupart de ses principes actifs médicinaux sont concentrés dans les feuilles et les fleurs : saponines, tanins, acides organiques (malique, tartrique, acétique, oxalique, etc.), sels minéraux, inuline et huile essentielle.
Depuis la renaissance, on lui attribue de nombreuses propriétés. En phytothérapie, la pâquerette est utilisée en macération (dans l’huile, l’alcool ou le vin blanc) en infusion ou en décoction.

Je vous propose de découvrir ici la préparation de l’huile de Bellis Perennis, ou huile de pâquerettes.

La première étape consiste dans le ramassage des pâquerettes. Si vous avez des enfants faîtes vous aider, ils trouveront certainement cela amusant. Réservez votre cueillette à un espace de préférence éloigné des sources de pollutions (usines, route très fréquentée, parking…). Si votre jardin est préservé et que vous n’utilisez pas de pesticides, c’est sans doute le meilleur endroit. Prévoyez en quantité de quoi remplir un bocal sans tasser les fleurs.

Deux méthodes possibles selon le temps dont vous disposez. Soit vous étalez les fleurs sur un plateau et les laissez sécher 48 à 72h, soit vous pouvez les faire sécher au four (60°) pendant 1h30. Ainsi vous éliminez une bonne partie de l’humidité contenue dans les fleurs et les éventuels parasites qu’elles pourraient contenir.

Après le séchage, placez les fleurs dans un bocal préalablement désinfecté, sans tasser, recouvrez d’huile (olive ou tournesol par exemple).

Laissez le bocal 3 à 6 semaines au soleil en ramassant le soir pour solariser ou à proximité d’une source de chaleur. Au terme de ce délai, filtrez la macération et embouteillez l’huile dans une bouteille propre, de préférence opaque pour protéger ses bienfaits des effets de la lumière.

Elle est utilisable de suite et tant qu’elle ne sent pas le rance. Vous pouvez l’utiliser en combinaison avec de l’arnica contre les douleurs ou de l’huile essentielle de géranium d’Egypte pour une belle poitrine…

Ses propriétés sont proches de l’arnica (on l’appelait aussi Arnica du pauvre). Elle soigne plaies, rhumatismes, hématomes, vergetures, cicatrices, peaux fatiguées et a un effet tenseur reconnu.

 

ps : Elle ne doit pas être utilisée par les personnes allergiques aux astéracées.

 

La Nature a tant à nous offrir…

AuteurYaya
Publié
Catégories Cosmétiques
Affiché 208

Commentaires

Aucun commentaire

Laisser un commentaire