Il faut bien avouer que nos lèvres sont, sans que l’on s’en rende vraiment compte, énormément mises à contribution le long d’une journée.
Que ce soit pour tester la température du café/thé le matin pour ne pas risquer de se brûler le reste de la bouche, embrasser nos enfants ou notre bien-aimé(e), remercier d’un sourire la personne qui nous aura tenu la porte ou servi notre pain, exprimer nos émotions au long de la journée….elles goûtent à tout ce que nous faisons ou disons chaque jour.
Pour cela, nous devons les soigner. Sinon, les gens comme Brassens et autres poètes ne diront plus que “Ses lèvres avaient un goût de revenez-y.”

Les soigner c’est bien. Mais pas n’importe comment.
Il y a 2 ans, je suis tombée par hasard sur le blog d’Antigone21 qui explique le tas de cochonneries nocives que contiennent les baumes à lèvres industriels. Ces ingrédients, nombreux, sont non seulement pour la plupart sans aucun intérêt pour le soin de nos douces lippes, mais souvent issus de l’industrie pétrochimique (paraffine, parabens, alcools gras, silicones, polymères…) avec tous les risques que ça implique pour la santé (risque d’allergies, perturbateurs endocriniens, peau asphyxiée…). Les produits naturels et intéressants pour le soin des lèvres qu’ils contiennent sont en vérité en quantité peu significative par rapport au reste.
Ce qui ne les empèche pas de vous les vendre plusieurs euros LE bâtonnet.

Fort heureusement, il existe des alternatives. Vous pouvez soigner vos lèvres avec de l’huile de coco ou du beure de karité.
Et pour les adeptes du baume à lèvres, c’est très facile à réaliser avec seulement quelques ingrédients de base, peu couteux et complètement personnalisable.

Nous allons donc remplacer les 25 à 30 ingrédients utilisés par les industriels par 4 ingrédients de base complètement naturels, efficaces, écologiques et économiques. Tout ce que j’aime!
Il vous faudra :
Un beurre végétal qui va booster le pouvoir hydratant et nourissant de votre baume,
Une huile végétale pour nourrir et hydrater,
Une cire  de préférence végétale (candelila, carnauba, riz…) pour la texture solide du baume,
Un conservateur du type huile de germe de blé ou vitamine E.

En option, pour la personnalisation, vous pourrez étoffer avec des huiles essentielles en faisant attention à bien suivre les recommandations du fabricant, des pigments ou colorants naturels…
Vous pouvez vous procurer des tubes vides à remplir ou des petites boîtes métalliques avec couvercle à visser qui se glissent aussi bien dans une poche que dans le sac à main dans des magasins hard discount ou sur des sites comme wish.

Comment procéder? Pour 10ml de produit final :
J’ai choisi ici un beurre de Karité Bio équitable acheté en magasin bio. Il est d’excellente qualité et se conserve longtemps. Il en faudra 5 grammes ou 5 ml.
J’ai choisi ensuite l’huile d’amande douce bio pour son côté réparateur et protecteur. Là encore, 5 grammes ou ml.
J’avais en stock de la cire d’abeille bio mais préférez Candélila surtout pour les vegans. Il vous en faudra 2 grammes.
Il faut ajouter pour une bonne conservation, 2 à 3 gouttes d’huile de germe de blé ou de vitamine E.
Après, vous pouvez personnaliser par de l’huile essentielle de vanille, de géranium, de rose (2 à 3 gouttes)…ou des pigments comme de la poudre de betteraves ou de framboises pour un côté rosé (une pointe de couteau).

Faites fondre au bain-marie le karité, l’huile d’amande douce et la cire.
Une fois le tout fondu, ajoutez l’huile de germe de blé, l’HE et les pigments. Remuez à l’aide d’une spatule.
Versez le tout dans votre pot ou stick vide (attention, ça se solidifie très vite !).
Laissez refroidir votre baume (si besoin, placez une heure au réfrigérateur pour une complète solidification).

C’est pour qui maintenant les lèvres douces et gourmandes?!

 

Pour plus de détails :

  • le beurre végétal : les beurres de karité ou de cacao sont riches en acides gras essentiels (notamment oméga-3) et en vitamines (A, C, et E), en plus d’être très hydratants et tonifiants. Parfaits en hiver, pour les peaux abîmées, et les lèvres gercées. Le parfum du karité est neutre, tandis que celui du cacao est assez prononcé.
  • l’huile végétale : l’huile de noyau d’abricot convient à tous les épidermes, notamment les peaux fines, sèches et ridées ; l’huile d’amande douce réduit les inflammations et favorise la cicatrisation des crevasses ; l’huile d’olive est particulièrement riche et idéale pour les peaux sèches ; l’huile de coco est un excellent lubrifiant et hydratant naturel ; l’huile de carotte (en fait, le résultat de la macération de racines de carotte dans de l’huile de tournesol) est particulièrement riche en bêta-carotène et prépare bien au soleil.
  • la cire végétale : j’utilise de la cire d’abeille ici parce que je l’avais en stock mais libre à vous d’en choisir une autre.
  • un conservateur : je choisis de l’huile de germe de blé plutôt qu’une huile spéciale ‘vitamine E’, car elle est plus économique et on la trouve facilement en magasin bio. Etant naturellement dosée en vit. E, elle est excellente pour les peaux abîmées, sèches et ridées. On l’utilisera ici comme conservateur en toute petite quantité. [et non, elle ne contient pas de gluten !]
  • les bottes secrètes :  (opt.) les huiles essentielles (vanille, géranium, orange…) présentent de nombreuses propriétés (antiseptiques, hydratantes, nourrissantes, adoucissantes, restructurantes…), en plus d’avoir des parfums envoûtants. La poudre de cacao ou de betterave, ou encore des fruits secs (framboise, fraise…) réduits en poudre fine, donnent de merveilleux colorants naturels.

Je veux des bisous!

AuteurYaya
Publié
Catégories Cosmétiques
Affiché 503

Commentaires

Aucun commentaire

Laisser un commentaire